un mot qui accepte plusieurs prononciations

< Previous | Next >

DearPrudence

Dépêche Mod (AL mod)
IdF
French (lower Normandy)
Bonjour

Bon, je ne savais pas quel titre donner, c'est un bon départ. :rolleyes:
Encore une autre question très existentielle et hautement importante, je me demandais s'il existait des mots en français qui acceptent plusieurs prononciations différentes. Je ne parle pas d'accent ni rien mais un mot qui, si on regarde dans le dictionnaire, aura 2 transcriptions phonétiques différentes.
Je pense à ça parce que j'ai vu ça en anglais (ouf, en voilà un qui me revient "either" et qui ne dépend pas de la région ou du niveau de langue je crois. Il y en a d'autres comme "missile", ...).
Je suis presque sûre que ça existe en français mais je n'arrive pas à trouver d'exemple. :(
Je me demande si on pourrait inclure "persil".

Merci à vous tous :)
 
  • mickaël

    Senior Member
    Salut DP,

    Je dirais certains mots d'origine étrangère (mais qui ne doivent pas t'intéresser :rolleyes: ), certains mots finissant par les lettres t ou s (moins, plus, fait (suivant le sens)).
    Je me demande aussi si ce n'est pas le cas pour des mots qui peuvent entrer dans la formation de mots composés, comme après, par exemple.
    C'est tout ce que j'ai à l'esprit pour le moment.

    Pour persil, je prononce toujours le l, mais je crois que c'est seulement un mauvais tour de l'accent du midi. :)


    Bonne journée


    Edit: D'après le dictionnaire des difficultés de la langue française, le "l" de persil est toujours muet. C'est donc bien l'accent. :)
    Par contre, je viens de tomber par hasard sur "atone", qui peut se prononcer avec un o ouvert ou fermé. Il doit y en avoir un bon peu.
     

    Tin Image

    New Member
    french
    Bonjour DP,

    Je n'ai trouvé que nombril qui présente deux prononciations bien distinctes : prononcer nombri ou nombril. Mais il doit y en avoir quelques autres, bien que rares.

    Il y a aussi des variations régionales et d'autres dues à l'évolution.
    Côté évolution, les deux orthographe aujourd'hui admises de événement/évènement sont le reflet de l'ancienne prononciation événement qu'on n'entend plus guère. Réflexe me semble en ballotement, j'entends de plus en plus souvent la prononciation reflèxe.

    Certains dictionnaires proposent maintenant plusieurs prononciations pour un seul mot (jusqu'à un mot sur cinq). Je suppose qu'elles sont la plupart du temps régionales ou évolutives ou encore très subtiles.
     

    DearPrudence

    Dépêche Mod (AL mod)
    IdF
    French (lower Normandy)
    Attention, voici DP, la jamais contente.
    Je ne parle pas de la façon dont les gens prononcent les mots par flemmardise ou parce qu'ils n'articulent pas mais un mot qui aurait deux transcriptions phonétiques, dans le dictionnaire, différentes.

    Et aussi, merci pour "plus", ... mais je voulais également dire un mot tout seul, sans parler de liaison ni rien.

    Moi ausi je dis "persil" mais pas ma grand-mère du Nord mais j'ai trouvé ça :
    Prononc. et Orth.: [-il]. Restitution récente de [l] sous l'infl. de l'orth


    Maintenant, la DP très contente :)

    Tin Image, merci pour ce "nombril", je ne savais pas qu'on pouvait ne pas prononcer le "l". C'est exactement le genre de mot que je recherchais. :) :thumbsup:

    Mickaël, parfait aussi ce "atone" :thumbsup:


    Merci beaucoup. :)

    edit: wow, c'est trop beau cette transcription phonétique ! :rolleyes:
     
    Last edited:

    CapnPrep

    Senior Member
    AmE
    Il y a beaucoup d'exemples plus ou moins satisfaisants dans le dictionnaire (Petit Robert informatisé) mais aucun moyen (que je sache) de faire une recherche systématique :

    allègre : [a(l)lɛgʀ]
    baby : [babi; bebi] (et donc baby-boum, baby-sitter, etc.)
    baeckeofe : [bɛkəɔf(ə)]
    but : [by(t)]
    distinct : [distɛ̃(kt)] (et aussi indistinct)
    gageure : [gaʒyʀ], critiqué mais fréquent [gaʒœʀ]
    hé : [’e; he]
    jungle : [ʒœ̃gl; ʒɔ̃gl]
    prompt/prompte : [pʀɔ̃(pt), pʀɔ̃(p)t] (et aussi exempt)
    papeterie : [papɛtʀi; pap(ə)tʀi]
    pipeline : [piplin; pajplajn]
    rösti : [ʀøʃti; ʀøsti]
    tsar (etc.) : [dzaʀ; tsaʀ]
    tzigane : [dzigan; tsigan]
    zarzuela : [zaʀzwela; saʀ-]
    zêta : [(d)zɛta]
    zoo : [z(o)o]
     

    mickaël

    Senior Member
    Je crois que c'est le cas pour pas mal de mot en -il. Il me venait goupil aussi.
    Mais comment appelle-t-on ce genre de mots ? :confused:
    Les mots finissant en -il ? :p
    Oui, il y en a pas mal dans cette liste. Apparemment ces diverses prononciations possibles n'ont été reconnues que depuis peu. Sur mon dictionnaire (qui commence à dater :rolleyes: ), ils ne donnent qu'une transcription phonétique : avec ou sans le "l" muet, suivant le mot.
     

    DearPrudence

    Dépêche Mod (AL mod)
    IdF
    French (lower Normandy)
    Il y a beaucoup d'exemples plus ou moins satisfaisants dans le dictionnaire (Petit Robert informatisé) mais aucun moyen (que je sache) de faire une recherche systématique :

    allègre : [a(l)lɛgʀ]
    baby : [babi; bebi] (et donc baby-boum, baby-sitter, etc.)
    baeckeofe : [bɛkəɔf(ə)]
    but : [by(t)]
    distinct : [distɛ̃(kt)] (et aussi indistinct)
    gageure : [gaʒyʀ], critiqué mais fréquent [gaʒœʀ]
    hé : [’e; he]
    jungle : [ʒœ̃gl; ʒɔ̃gl] wow!
    prompt/prompte : [pʀɔ̃(pt), pʀɔ̃(p)t] (et aussi exempt)
    papeterie : [papɛtʀi; pap(ə)tʀi] incroyable !
    pipeline : [piplin; pajplajn]
    rösti : [ʀøʃti; ʀøsti]
    tsar (etc.) : [dzaʀ; tsaʀ]
    tzigane : [dzigan; tsigan]
    zarzuela : [zaʀzwela; saʀ-]
    zêta : [(d)zɛta]
    zoo : [z(o)o]
    Merci beaucoup CapnPrep, je ne connaissais pas la prononciation alternative de ces mots bien de chez nous.

    Mais comment appelle-t-on ce genre de mots ? :confused:
    Oui, c'est la question que je n'osais pas poser, est-ce que les mots comme "atone", "jungle", ... qui ont deux prononciations différentes pour exactement la même graphie et le même sens ont un nom (genre : des antophones :D ) ?

    En tout cas, merci beaucoup pour cette liste. :)
     

    KaRiNe_Fr

    Senior Member
    Français, French - France
    Il faudrait peut-être distinguer les mots d'origine manifestement étrangère, pour lesquels on a la prononciation "à la française" et où il me semble naturel d'avoir aussi une autre prononciation se rapprochant plus de la prononciation du pays d'emprunt, des mots complètement français. Non ? :confused:
     

    Francois114

    Senior Member
    French - France
    Il y a plus (donné par Mickael)
    [ply] quand il est devant un adjectif ou un adverbe : plus grand, plus vite
    [plys] quand il modifie un verbe : travailler plus et gagner moins

    et tous
    [tu] quand il est devant un nom : tous les jours
    [tus] quand il est pronom : je les aime tous

    Dans les deux cas, c'est complètement indépendant du locuteur (région, âge, accent). Des esprits pinailleurs diront peut-être qu'il ne s'agit pas du même mot car la fonction grammaticale est différente, mais bon...
     

    geve

    Senior Member
    France, French
    Si l'on cherche des mots qui ont plusieurs prononciations entérinées comme correctes, et qui ne sont pas juste des variations régionales, ça élimine donc les variantes é/è, un/in etc. selon l'origine du locuteur. De même, les mots qui changent de prononciation selon leur utilisation (comme "tous" ou "plus") ne me semblent pas coller tout à fait... Je ne sais pas si les mots comme "persil" collent là-dedans, s'il s'agit d'une évolution générale de la prononciation vers davantage de fidélité à l'orthographe ?
    Je pensais moi aussi à "puzzle", mais je suis d'accord avec Karine : ce phénomène risque en effet d'être courant avec les mots importés de langues étrangères...

    J'ajoute à la liste de CapnPrep le mot coût : je n'ai jamais compris pourquoi certains prononcaient le T final, est-ce une prononciation correcte ? :confused:
     

    DearPrudence

    Dépêche Mod (AL mod)
    IdF
    French (lower Normandy)
    Il faudrait peut-être distinguer les mots d'origine manifestement étrangère, pour lesquels on a la prononciation "à la française" et où il me semble naturel d'avoir aussi une autre prononciation se rapprochant plus de la prononciation du pays d'emprunt, des mots complètement français. Non ? :confused:
    Oui, exactement, Karine. Je pensais aux mots "bien-de-chez-nous" :D

    Et puzzle ? Il n'y a pas 2 personnes qui le disent de la même façon ! (je ne sais même pas quelle est la prononciation correcte...) :)
    Et il faut entendre ma grand-mère le prononcer :D Apparement, ce n'est pas prononcé à l'anglaise : /pœzl/

    J'ajoute à la liste de CapnPrep le mot coût : je n'ai jamais compris pourquoi certains prononcaient le T final, est-ce une prononciation correcte ? :confused:
    Bizarre ça. Je n'ai (heureusement) jamais entendu "coût" prononcé avec un "t", qui n'est pas censé être correct.
    (oui, "coûte que coûte" mais c'est complètement autre chose :confused: )

    Merci en tout cas pour votre patience. :)
     

    Punky Zoé

    Senior Member
    Pau
    France - français
    Bonjour

    Pour "coût", je pense que c'est une prononciation alternative d'une partie de la population du sud de la France.

    Doit-on également mentionner les mots terminés en "ct" que j'ai entendu prononcés avec ou sans le "t" : exact, correct, aspect ... ?

    Puis-je rajouter, les homographes par conjugaison, comme le fameux "les poules du couvent couvent", ou bien sont-ils hors-jeu?
     

    tie-break

    Senior Member
    Et que dire des nombres...
    Dix par ex. on le prononce "di" ou "dis" selon les cas.

    Dix pourcent de la population...
    Nous sommes dix: mon père, ma mère.........

    dix-sept (diset)ou (disset)
     

    DearPrudence

    Dépêche Mod (AL mod)
    IdF
    French (lower Normandy)
    Puis-je rajouter, les homographes par conjugaison, comme le fameux "les poules du couvent couvent", ou bien sont-ils hors-jeu?
    "couver" et "un couvent" ont des sens différents. On ne peut pas dire que ce sont les mêmes mots du tout (donc bien des homographes, mais pas le même mot). ;)

    Doit-on également mentionner les mots terminés en "ct" que j'ai entendu prononcés avec ou sans le "t" : exact, correct, aspect ... ?
    Oui, ça, par contre, je pense que ça marche :thumbsup:
    Et que dire des nombres...
    Dix par ex. on le prononce "di" ou "dis" selon les cas.

    Dix pourcent de la population...
    Nous sommes dix: mon père, ma mère.........

    dix-sept (diset)ou (disset)
    Hum, dans ce cas, on n'a pas vraiment le choix, c'est ce qui suit qui nous oblige à adopter telle ou telle prononciation.

    Sinon, j'ai retrouvé de bons exemples en anglais:
    "often": on prononce, le "t" ou pas, comme on veut
    "opposite" : /s/ ou /z/
    qu'importe la catégorie grammaticale, où le mot se trouve dans la phrase, ... C'est juste une alternative qui nous est offerte.

    Merci en tout cas :)
     

    CABEZOTA

    Senior Member
    french
    Bonjour!

    Exact peut se prononcer de deux façons (exaKT ou exa), mais ce n'est le car ni d'aspect, qui se prononce toujours aspè, ni de correct, qui se prononce toujours correKT.

    Bien souvent, lorsque deux prononciations sont admises, c'est que l'une d'elle, longtemps fautives, commence à être acceptée. C'est semble-t-il de cas pour le mot "gageure", qui est formé comme rognure ou éclaboussure, à partir du verbe gager + suffixe -ure. On devrait donc le prononcer "gajure", le "e" n'ayant pour fonction que d'éviter la prononciation "gagure". Mais l'orthographe du mot prêtant à confusion, on entend souvent prononcer "gajeur", et il semblerait que cette deuxième prononciation soit, sinon acceptée, du moins signalée dans les dictionnaires.

    Si moelle doit en principe se prononcer mwal, moelleux et moellon peuvent se prononcer au choix mwaleu/mwèleu et mwalon/mwèlon.

    Août peut se prononcer au choix: "ou"/"oute"

    Autre exemple du même type - mais il s'agit d'un mot d'origine étrangère : "iceberg", qui vient d'un mot nordique et se prononce normalement "issberg", sans diphtongue. Mais "ice-" ayant aussi donné à l'anglais "ice" prononcé "aïsse", la prononciation "aïssebèrgue" à l'anglaise est commune et désormais acceptée.

    Autre mot "importé", "gnou", qui théoriquement devrait se prononcer "niou", bien que, dans la pratique, "G'nou" domine très largement.

    On s'éloigne encore un peu avec les cas de verbes dont la double prononciation, à certains temps et certaines personnes, est attesté par l'orthographe : il existe alors deux graphies, comme c'est le cas pour les verbes en -ayer et certains verbes en -oir : je paierai/je payerai, je balaierai/je balayerai, je m'assoierai/je m'assoiyerai.

    Parfois, une fausse étymologie fait évoluer l'orthographe et la prononciation d'un mot ! Là, ça devient amusant. Ainsi "feignant", qui vient tout droit du verbe feindre, est devenu populaire lorsqu'on a voulu croire - à tort - qu'il s'agissait de la déformation d'un mot construit, "fait-néant" (qui ne fait rien). Résultat, on s'est mis à prononcer et à écrire fainéant, pensant que ceux qui disaient et prononçaient feignant déformaient, par ignorance, le "vrai" mot de fainéant...
     

    Francois114

    Senior Member
    French - France
    Il me semble quand même que dans beaucoup d'exemples donnés par tous (et bravo : j'avoue que j'ai presque l'impression de souffir d'une aphasie partielle quand je vois tous ces mots auxquels je n'ai pas pensé...) la variation se ramène plus ou moins nettement à deux cas généraux :

    - soit variation régionale ou individuelle (mais une amie à moi avait écrit une thèse où on voyait que beaucoup de variations individuelles était en fait explicables par des variations régionales quand on fouillait un peu dans leur parenté) : moelleux, coût, mots se terminant en -il, etc.
    - soit variation liée à la position syntaxique au sens large : dix, août, plus, tous
    L'histoire de la langue joue sans doute aussi un rôle pour certains mots. Originaire de la campagne, j'ai longtemps pensé qu'on disait une berouette pour découvrir, à l'école qu'il "fallait" dire brouette. C'est bien plus tard, à la fac, que j'ai appris (comme pour formage/fromage) que c'étaient les culs-terreux qui étaient les plus fidèles à l'étymologie ! Depuis, je considère fièrement qu'il y a bien deux prononciations pour le mot qu'on écrit brouette.
    Plus sérieusement, il existe un ouvrage de référence sur la question : A. Martinet et H. Walter, Dictionnaire de la prononciation française dans son usage réel, que je n'ai malheureusement plus sous la main mais qu'on doit trouver dans les bonnes bibliothèques.
     

    zaby

    Senior Member
    Je pense à cassis. Selon le dictionnaire, la prononciation est différente suivant le sens ('s' prononcé pour la plante mais non prononcé pour le creux sur la route)
    Ceci dit, j'ai souvent entendu la plante prononcée [kasi] par des gens du sud de la France.

    Bizarre ça. Je n'ai (heureusement) jamais entendu "coût" prononcé avec un "t", qui n'est pas censé être correct.
    Mon papa prononce ce 't' final, ça fait 30 ans que je l'entends et ça me choque toujours :D
     

    Grop

    Senior Member
    français
    Il me semble que même dans le sud, le second [s] de cassis n'est omis que quand on parle de la ville Cassis (et c'est la seule façon de dire qui est considérée comme correcte), pas de la plante.

    Pour le ralentisseur, je n'en sais rien.
     

    emmaD

    Member
    français, France
    Je rajouterais à la liste : donc, qui se prononce donK ou don, et fait qui se prononce comme fête ou comme lait.

    "N'as-tu don(K) rien compris ?"

    "C'est un fai(T)."

    Et il existe des variantes pour beaucoup de mots tirés du grec avec un -ch- dedans. En général, ceux qui ont fait du grec auront tendance à dire le ch comme un K, alors que les autres mettront plus facilement la chuintante.
     

    Qcumber

    Senior Member
    UK English
    Un mot comme "aujourd'hui" est prononcé par beaucoup "aujord'hui". Cependant, je ne crois pas qu'il s'agit là de deux prononciations acceptées ou "officielles".
    Les Nord-Africains le prononcent souvent comme ça. Je n'ai jamais entendu un Français faire cette faute.
     

    Qcumber

    Senior Member
    UK English
    Vous avez dû mal tendre l'oreille. :)
    Évidemment ... Ou vous êtes ironique et c'est un sujet tabou de plus. Tant pis.
    Pourtant un comique originaire de l'un de ces pays expliquait qu'il suffisait de passer de prononciation française à la prononciation nord-africaine pour immédiatement rendre la situation amusante.
     

    DearPrudence

    Dépêche Mod (AL mod)
    IdF
    French (lower Normandy)
    Évidemment ... Ou vous êtes ironique et c'est un sujet tabou de plus. Tant pis.
    Non, ce n'est pas un sujet tabou, voyons.
    C'est juste que je ne pense pas que cela soit spécifique de l'accent nord-africain. Moi, une petite Normande pure sang (avec mon côté maternel venant du Nord, je l'avoue) prononce "aujOrd'hui" quand je parle vite ou n'articule pas très bien (ce qui m'arrive beaucoup :rolleyes: ).
    C'est dommage que je ne trouve pas de lien mais il me semble que la chanson des Enfoirés ("Aujourd'hui, on n'a plus le droit d'avoir faim ni d'avoir froid ..."), ils disent plutôt "aujOrd'hui" mais cela fait longtemps que je n'ai pas écouté cette chanson alors je peux me tromper ...

    Intéressant, je viens de trouver ça ici :
    PRONONC. ET ORTH. : [
    ]. PASSY 1914 note une durée mi-longue pour la 1re syll. du mot; il donne également la possibilité de prononcer la 1re syll. avec [
    ] ouvert et de prononcer la 2e syll. avec [
    ] ouvert au lieu de

    Est (v. être) / est (point cardinal)
    Merci Nanon mais je suis très très ch*** et je cherche un même mot qui se prononce de deux façons différentes : ici, il s'agit de deux différents ;)
     

    CapnPrep

    Senior Member
    AmE
    Ma contribution du jour : dam

    [dɑ̃; dam] selon le Petit Rob.
    [dɑ̃], vieilli [dan], selon le TLFi ("DUPRÉ 1972 cite A. Thérive pour lequel [dan] est la prononc. correcte mais qui constate que 3/4 des gens disent [dam]. L'orth. influence donc la prononc. du mot dans lequel m est tout à fait irrég.")
     

    DearPrudence

    Dépêche Mod (AL mod)
    IdF
    French (lower Normandy)
    Et me revoilà (oh, non !!! :eek: )
    J'ai donc trouvé :
    sourcil, fournil (un peu limite)
    et chenil [f(ə)ni(l)].
    que j'aime beaucoup avec des phonèmes entre parenthèses et un petite explication qui suit ici (oui, je suis une folle :D )

    Et aussi "quantique"

    ps: argh, maudits signes phonétiques !!
     

    Jeremy86

    New Member
    France, French
    Et puzzle ? Il n'y a pas 2 personnes qui le disent de la même façon ! (je ne sais même pas quelle est la prononciation correcte...)
    :)
    ++
    Cal
    Je prononce "peuzeul" !


    En Français, la plupart des mots qui ont plusieurs prononciations, ce sont ceux dont certaines personnes prononcent la dernière lettre et d'autres pas. L'exemple de "persil" a été donné, ainsi que "nombril". Mais il n'y a pas de règle selon des couches de populations ou des zones géographiques ... Je prononce le "l" dans "nombril" mais pas dans "persil" ...
    On peut aussi citer "ananas" (je prononce le "s" mais certains ne le font pas).
     

    Punky Zoé

    Senior Member
    Pau
    France - français
    J'ai toujours entendu le mot "oignon" prononcé comme "eau-gnon." Est-ce qu'il est possible de le prononcer comme on l'écrit?
    Effectivement il existe une prononciation "oua-nion" (dans ma phonétique personnelle :rolleyes:), mais j'aurais du mal à dire si c'est une prononciation locale ou régionale.
    Je l'associe surtout à des personnes plutôt âgées habitant en milieu rural ...
     

    itka

    Senior Member
    français
    Mon père (qui aurait 100 ans maintenant) prononçait [wa-gnon]. Cela me choquait car moi, j'avais appris [o-gnon]. Il était le seul à le faire et vivait dans un milieu fortement urbain (aucune connaissance de la campagne !:D)
     

    Punky Zoé

    Senior Member
    Pau
    France - français
    Mon père (qui aurait 100 ans maintenant) prononçait [wa-gnon]. Cela me choquait car moi, j'avais appris [o-gnon]. Il était le seul à le faire et vivait dans un milieu fortement urbain (aucune connaissance de la campagne !:D)
    Reste l'âge peut-être alors, et là, je prends un coup de jeune! :p
     

    geve

    Senior Member
    France, French
    J'ai toujours entendu le mot "oignon" prononcé comme "eau-gnon." Est-ce qu'il est possible de le prononcer comme on l'écrit?
    Je pense que la proposition de transformer l'orthographe de ce mot en "ognon" plaide en faveur du fait que c'est la seule prononciation officiellement admise... Voyez ce site :
    oignon n.masc.
    (plante)
    * soupe à l'oignon
    PRON
    le "i" de oignon ne s'entend pas
    REM la forme "ognon" est admise
    (AC.76) concurremment avec la
    forme traditionnelle.
    Voir aussi ici : "ognon" fait partie des "Graphies acceptées en variantes par l'Académie, mais non utilisées dans les définitions et les exemples" en 1990.
     

    vittel

    Senior Member
    french, France
    Bruxelles.
    Pas mal de français prononcent brukssèl, alors que les belges disent brussèl.

    En revanche, je ne sais pas si c'est une déformation, mais j'ai déjà entendu des personnes prononcer juin "jou-ain" en lieu et place de l'habituel "jUin". C'était principalement des parisiens (ou le "ain" tendait vers le "un").
     

    itka

    Senior Member
    français
    Moi ! Je prononce "jou-ain" ainsi que tout le monde autour de moi (sud-est). J'aurais eu tendance à dire que c'étaient les parisiens qui disaient "ju-in" :p

    J'ai aussi toujours entendu (en France) parler de Bruk-ssel.
     

    geve

    Senior Member
    France, French
    Et bœuf et œuf alors ?

    Mais si, parfaitement ! Pas la peine de froncer les sourcils et/ou soupirer d'un air dégoûté comme ça : ce n'est pas moi qui le dit, c'est le TLFi, na.
    Prononc. : [bœf], plur. [bø]. Le bœuf gras se dit [bøgRa] (cf. BARBEAU-RODHE 1930; v. également FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 478; GRAMMONT Prononc. 1958 admet l'hésitation; MART. Comment prononce 1913, p. 91, rapporte le fait à ,,la règle d'autrefois``, dont il donne des ex. : un œu(f) dur, un œu(f) rouge, ... [la parenthèse indique que le f n'est pas prononcé]). Enq. : /bøf, bø/.
     

    itka

    Senior Member
    français
    Hou que je fronce les sourcils ! et hou que je soupire d'un air dégoûté ! :eek:

    Le TLFI dit ce qu'il veut, mais je n'arrive pas à croire qu'il y a UN Français qui prononce [ø] et [bø] au singulier... même suivi d'un adjectif...:p

    Faut dire aussi que je n'ai jamais entendu parler de "boeuf gras" ni "d'oeuf rouge"... En revanche, j'ai entendu souvent l'expression : "oeuf clair", toujours prononcé [œf]

    Et vous, vous dites comment ? :cool:
     

    geve

    Senior Member
    France, French
    Le TLFI dit ce qu'il veut, mais je n'arrive pas à croire qu'il y a UN Français qui prononce [ø] et [bø] au singulier... même suivi d'un adjectif...:p
    On entend bien parfois "des [bœf]", alors pourquoi pas "un [bø]" ?

    Allez, je me dévoue : ça a bien dû m'échapper une ou deux fois. Il est possible qu'un jour, submergée de fatigue, j'aie dit par exemple, j'ai trimé comme un [bø] (alors que j'aurais dû dire "comme une vache" bien sûr :D) Mais enfin je suis d'accord avec toi : ça me semble peu courant, tout de même.

    __________________
    Qui vole un nœud est neuneu. :eek:
     

    Cath.S.

    Senior Member
    français de France
    Itka said:
    Le TLFI dit ce qu'il veut, mais je n'arrive pas à croire qu'il y a UN Français qui prononce [ø] et [bø] au singulier... même suivi d'un adjectif...:p
    J'aurais aimé t'en présenter. Mais vu ta mine rébarbative ;) - sourcil froncé, air dégoûté - je pense qu'il vaut mieux que je me contente d'attester ici de leur existence. :D
     

    JeanDeSponde

    Senior Member
    France, Français
    Je ne crois pas avoir vu ceux-ci dans le fil nourri qui précède :

    Un Yaourt - le t final se prononce ou pas. Et pareil pour le yoghourt - c'est logique:confused:
    Un Ananas - idem pour le s final. Mais, contrairement aux idées répandues, ce n'était pas vrai pour Florence Aubenas (s muet...)
    Un Quadrimoteur - K, ou KW ?, et d'ailleurs pareil pour beaucoup de mots en quadri-
    Un Quadrupède - idem
    Un Quantum (et ses quanta) - idem

    (J'ai respecté la règle - mon dictionnaire accepte les deux pronociations, sans variation de sens...)
     

    itka

    Senior Member
    français
    La prononciation que tu notes [ch'tel] est signalée comme vx (vieux) dans mes dictionnaires. Personnellement, je ne l'ai jamais entendue... Je ne crois pas qu'on comprenne ce mot en France... ch'tel, je veux dire...:eek:
     

    mplsray

    Senior Member
    Je ne crois pas avoir vu ceux-ci dans le fil nourri qui précède :

    Un Yaourt - le t final se prononce ou pas. Et pareil pour le yoghourt - c'est logique:confused:
    Un Ananas - idem pour le s final. Mais, contrairement aux idées répandues, ce n'était pas vrai pour Florence Aubenas (s muet...)
    Un Quadrimoteur - K, ou KW ?, et d'ailleurs pareil pour beaucoup de mots en quadri-
    Un Quadrupède - idem
    Un Quantum (et ses quanta) - idem

    (J'ai respecté la règle - mon dictionnaire accepte les deux pronociations, sans variation de sens...)
    Le TLFI a aussi quidam, avec [k] et [kɥ].
     

    zazap

    Senior Member
    Canada, French and English
    Je crois qu'il y a 2 prononciations possible pour le mot building, celle qu'on utilise au Québec qui ressemble au mot anglais (i), et une autre plutôt utilisée par les français (y). On ne prononce ni le l final de nombril, ni le s final d'ananas, ni le t final d'août. Par contre, certains disent a-ou, c'est une variante régionale. Je ne sais pas si ces prononciations sont officielles:rolleyes:, à part building et nombril.
     

    Nanon

    Senior Member
    français (France)
    Variante régionale pour variante régionale...
    J'ai travaillé avec un Belge qui disait "c'est clair et net" sans prononcer le "t" final. Cela me surprenait mais il disait que c'était lui qui avait raison !
    Et une variante individuelle : ma prof de philo de terminale prononçait "perZister"... bon, mais là, je vais glisser hors du sujet...
     

    mplsray

    Senior Member
    Hou que je fronce les sourcils ! et hou que je soupire d'un air dégoûté ! :eek:

    Le TLFI dit ce qu'il veut, mais je n'arrive pas à croire qu'il y a UN Français qui prononce [ø] et [bø] au singulier... même suivi d'un adjectif...:p

    Faut dire aussi que je n'ai jamais entendu parler de "boeuf gras" ni "d'oeuf rouge"... En revanche, j'ai entendu souvent l'expression : "oeuf clair", toujours prononcé [œf]

    Et vous, vous dites comment ? :cool:
    Le TLFI a cité des sources.

    Voir aussi la discussion de L'Office québécois de la langue française ici. On discute pas seulement la prononciation au Québec, mais aussi la prononciation en France.

    Comme dit cette page, bœuf gras est une expression figée. On l'explique dans le Wictionnaire ici :


    (Vieux) Le bœuf gras :bœuf très gras que les bouchers promènent encore en pompe dans quelques villes pendant les trois derniers jours du carnaval.
     
    < Previous | Next >
    Top