une volonté d'avoir des regards sur moi

< Previous | Next >

salah94

Senior Member
Bonjour,

Une volonté d'avoir des regards sur moi. Ça a commencé très jeune, quand j'étais à table et que je me plaignais d'avoir mal au ventre ou mal à la tête. Ma mère savait que c'était parce que j'avais quelque chose à raconter. Donc elle disait : vas-y fary, dis-nous ce que tu as à raconter" et je n'avais plus mal à la tête.

J'ai des doutes sur le sens de l'expression en gras. Qu'est-ce que cela veut dire au juste ?


Merci d'avance
 
  • OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    Bonjour.

    J'allais dire qu'il s'agit d'une volonté d'avoir un regard sur (~ avoir à l’œil) ce que fait Fary, mais on décrit une bonne connaissance de son enfant et une capacité à interpréter ses symptômes, voire à les soulager.

    Peut-être que l'auteur veut dire "poser son regard", mais ça colle mal avec la volonté de le faire.

    Quelle est la source et la suite permet-elle de comprendre ce que sont ces regards ?
     
    Last edited:

    OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    Il s'agit donc de regards qu'a Fary sur lui/elle-même et non de ceux de sa mère.
    Est-ce que Fary (je ne connais pas) a eu envie de raconter sa vie sur scène au travers du regard qu'il porte sur lui/elle-même, pour soulager ses tourments ? Pluriel : divers sortes de regards (critique, bienveillant) qu'il porte sur lui-même ?
     

    nicduf

    Senior Member
    français
    Peut-être simplement que le seul fait d'être sur scène vous expose aux regards des autres, aux regards des spectateurs. Fary aime qu'on le la regarde, ne souhaite pas passer inaperçu.e
     

    salah94

    Senior Member
    Oui, je trouve ça logique. Il s'agit du sens propre du mot "regard". Il aime se faire regarder et être exposé au regards des autres.

    Le sens figuré est aussi possible :

    Il veut faire de la scène pour qu'il puisse avoir des regards (des jugements et des avis : positifs ou négatifs) sur lui. Il veut écouter ce que les gens pensent de lui.

    Qu'en pensez-vous ?
     

    OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    Je comprends que la personne cherchait à attirer l'attention.
    Je viens de comprendre ( :oops: ). Ce serait le désir de savoir ou de sentir des regards, n'importe lesquels, braqués sur lui.
    Enfant, Fary avait donc des maux de ventre ou de tête (réels ou imaginaires) à défaut d'encouragements à parler à table de que qu'il avait sur le cœur ? On dirait que personne hormis sa mère n'était naturellement disposé le laisser s'exprimer et qu'il a une revanche à prendre.
     
    < Previous | Next >
    Top